LIBERTE DE CIRCULATION

Nos ultra libéraux tentent (et hélas souvent y arrivent) à nous imposer la libre circulation des marchandises et des capitaux. Pire ils cherchent à nous faire admettre que c’est le nec le plus ultra de la liberté et la dernière des évidences de la modernité. Tous ceux qui s’y opposent, ou tentent de s’opposer, ne serait ce qu’à certains aspects, sont traités de réactionnaires et de ringards. Par contre les frontières se ferment aux hommes et la liberté de circuler et de s’installer où on se souhaite est refusé, tout au moins aux hommes originaires des pays pauvres. Car s’il est évident qu’un occidental qui en a les moyens peut voyager partout dans le monde, s’y installer (parfois à ses risques et périls, mais c’est un autre problème), on essaye par tous les moyens d’entraver les migrations (c’est ainsi qu’on les appelle) des plus pauvres. Conclusion dans le monde capitaliste l’homme vaut moins que la marchandise et les capitaux… Nos ultralibéraux modernes finiraient par nous faire devenir plus radicaux que Marx !