DU VOILE ISLAMIQUE A L’EXHIBITIONNISME FEMININ … MEME DOMINATION MASCULINE ?

Le port du voile islamique est souvent vu dans notre Occident, comme une obligation faire par les hommes aux femmes : une injonction à être invisible ou tout au moins non désirable. On entend beaucoup de femmes qui le portent insister, en sens contraire, sur la liberté que ces tenues leur donnent en ne se sentant pas agressées par les regards masculins concupiscents. En fait je pense qu’il s’agit bien d’une domination masculine, mais que, comme dans la plupart des sociétés, elle passe par l’inconscient des individus. Les femmes, comme les hommes, intègrent dans leur inconscient les rôles et les comportements que doivent avoir les deux sexes. L’inconscient ici fait que les femmes ont intégré le refus de se faire désirer. Mais si maintenant on regarde chez nous on s’aperçoit que ce que beaucoup appellent la liberté des femmes se traduit par des modes exhibitionnistes qui selon les années dénude le haut des poitrines, les ventres, les jambes et bien plus sur nos plages. N’y a-t-il pas là tout autant un indice de domination masculine ? N’y a-t-il pas intégré dans le subconscient des femmes occidentales la nécessité de plaire pour être reconnue, intégrée dans la société, une injonction qui n’est pas faite aux hommes. Une injonction opposée à celle des sociétés musulmanes, mais de même nature. La situation des femmes est toujours le critère qui permet de comprendre l’état d’une société. La différence de comportement entre hommes et femmes sur le plan vestimentaire dans nos sociétés est aussi grande, même si elle est à l’opposé, que dans les sociétés musulmanes. Et cela n’est pas génétique !

19 avril 2016.