Je suis frappé par l’insistance qu’ont certains pour chercher à minimiser l’importance de gens qui ont eu des comportements soit héroïques, soit ont été de grands savants ou intellectuels en recherchant leur(s) côté(s) noir(s). Dernièrement il s’agissait de Coluche qui est plus complexe que ce qui semblait. On a ainsi aussi parlé des faiblesses de Freud, de L’Abbé Pierre, de Gandi, de Martin Luther King et j’en passe. Mais ne peut-on pas seulement se satisfaire que Coluche nous ait mis ironiquement face à notre réalité et ait co-crée les restau du Cœur ; que Freud ait exploré l’inconscient humain ; que L’Abbé Pierre ait fait la Résistance, crée Emmaus et co-crée les Restau du Cœur ; que Gandi ait cherché à obtenir la décolonisation du sous-continent indien par la moindre violence ; que Martin Luther King ait cherché à faire abolir sans violence les discriminations raciales ? Qu’ils aient eu d’autres faces, qu’en quelque sorte ils n’aient pas été des Dieux, mais de simples hommes cela n’est-il pas au contraire rassurant. Heureusement ils étaient des hommes !

24 juin 2016